Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 18:39

Comme nous l’écrivons dans l’édition de ce jour du quotidien , la votation suisse du 29 novembre qui a interdit la construction de nouveaux minarets est semble-t-il en train d’accélérer certaines réorientations  à l’extrême droite en France. L’UDC, la formation populiste suisse,qui avait initié la consultation,  a réussi son coup en plaçant  la peur de l’islam au centre de son discours. Cela donne des idées à d’autres, en premier lieu à Marine Le Pen, vice-présidente du FN, laquelle semble désormais vouloir imprimer à son parti une ligne “choc des civilisations”, post-11 septembre 2001, jadis incarnée par le Mouvement pour la France de Philippe de Villiers et aujourd’hui portée sur un mode plus radical encore par le Bloc Identitaire.Ainsi, pour Mme Le Pen, qui se présente désormais comme “l’une des dernières défenseures de la laïcité en France”, il y a “une spécificité avec la religion musulmane : elle est extrêmement récente sur notre sol. Ce n’est pas parce qu’elle est arrivée de manière massive ces dernières années qu’elle participe au même titre que les religions judéo-chrétiennes à l’identité de la France”.

Même si ici ou là certaines de ses équipes ont pu s’opposer à des projets de construction de mosquées, le FN a toujours eu un discours hésitant sur la question de l’islam ( pour, entre autres, des raisons de cohésion interne) préférant se concentrer sur le terrain de la dénonciation de l’immigration.  Bruno Gollnisch, le rival de Marine Le Pen à la succession de Le Pen père, représente tout à fait cette  orientation traditionnelle lorsqu’il rappelle que “la Mosquée de Paris a été construite pour les combattants musulmans” ou lorsqu’il indique que, pour lui, “le problème de fond n’est pas plus le minaret qu’il n’est, en France, la burqa : il est celui de l’immigration massive” et qu’il ne “mène pas de croisade contre les musulmans”.

En septembre 2009, Jean-Marie Le Pen, dans un entretien au magazine Flash [bi-hebdomadaire proche d’Alain Soral], déclarait qu’il n’ y a “aucune incompatibilité” entre “les cinq piliers de la foi musulmane (profession de foi, prières quotidiennes, ramadan, charité du vendredi, pèlerinage à La Mecque) et le mode de vie français”. Il marquait de nettes  distances avec les tenants de la guerre des civilisations pour qui l’islam est une religion politique, à la logique guerrière et conquérante, en ajoutant: “en principe, les religions chrétiennes étaient religions de paix, de fraternité et d’amour. Ça n’a pas empêché les catholiques et les protestants de s’égorger des siècles durant”. 

La nouvelle tonalité du discours de Le Pen fille n’a en tout cas pas échappé aux Identitaires qui y voient une  inflexion vers leurs positions. “Depuis quelques semaines, on voit comme une évolution du discours de Marine Le Pen sur l’islam, l’immigration clandestine. On se sent beaucoup plus proche d’elle que d’un Bruno Gollnisch, affirme Fabrice Robert,  président du Bloc identitaire. “Je pense qu’elle est en train de faire évoluer sa ligne. On analyse avec intérêt ce qu’elle propose, on ne veut pas insulter l’avenir. Il est possible que dans quelques mois, quelques années, on puisse travailler ensemble”, ajoute M. Robert, dont la formation s’est fait une spécialité des actions coups de poing contre la construction de mosquées. Et qui vient de publier deux “lettres ouvertes” l’une aux parlementaires et l’autre aux maires de France qui ont “accepté un projet de construction d’une mosquée flanquée de minarets” dans leur commune.

Si cette réorientation menée par petites touches par Mme Le Pen se confirme, cela promet quelques débats musclés. Déja Christian Bouchet, l’une des figures du courant nationaliste-révolutionnaire , qui vient de rejoindre le FN après être passé par une flopée de groupuscules d’extrême droite radicale: “il faut vraiment être un blaireau à poil ras pour écrire, comme j’ai pu le lire sous la plume de divers graphomanes de la mouvance sionardo-identitaire que le résultat du référendum était une défaite des islamo-collaborationistes, un coup d’arrêt à l’islamisation de l’Europe, un rejet massif d’Eurabia”.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • : Discipline, Français ordinaire désespéré ; NR décroissant.
  • Contact

Recherche