Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 14:01

 

Le Crif et autres officines de propagande israélienne poursuivent leurs manoeuvres pour déformer l’histoire de la Palestine dans les manuels scolaires français. La référence à la Nakba notamment, c’est à dire à la spoliation, expulsion de quelque 800.000 palestiniens en 1948, les assassinats de familles entières et les centaines de villages palestiniens rasés ne pourront plus être évoqués, tout comme en Israël, où c’est carrément interdit par une loi.

 

 

Que le négationnisme israélien n’ait pas de limite, on le savait, que le gouvernement français soit d’une grande lâcheté n’est pas une nouveauté, mais il serait tout de même bienvenu que des enseignants, associés à la rédaction des manuels de nos enfants, fassent un peu de résistance...

D’autant que ces mystifications trompent de moins en moins de monde et que l’information circule désormais massivement par d’autres canaux. Canaux qui ont prouvé leur efficacité en Tunisie et en Egypte, notamment.

Attention, messieurs les maîtres-chanteurs, les jeunes savent de plus en plus de choses, et les tentatives de lavage de cerveau comme votre déni permanent du droit risquent de se retourner contre vous.

Tant va la cruche à l’eau....

Ci-dessous l’article envoyé par le CRIF à tous les médias : "Des passages de manuels d’histoire sur la Palestine vont être modifiés

source : http://www.20minutes.fr/ledirect/75...

CAPJPO-EuroPalestine

Des passages de nouveaux manuels d’histoire contemporaine à destination des classes de première générale, contestés par des associations juives, vont être « modifiés » à l’occasion de l’impression des versions définitives, a indiqué lundi l’éditeur Hachette Education.

Ces passages étaient relatifs au « partage de la Palestine », a-t-on précisé de même source. Ils étaient inclus dans des manuels « spécimens » dont la version définitive reste à imprimer, avant distribution aux classes de premières L, S et ES à la rentrée 2011, dans le cadre de nouveaux programmes.

Or, « après relecture, il est apparu que certains passages contestables devaient être modifiés. A l’occasion de l’impression, ils seront changés », a-t-on ajouté, sans préciser le détail des passages mis en cause ni la teneur des modifications.

Le ministère de l’Education nationale n’avait pas réagi lundi en fin de journée.

Contacté par l’AFP, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, a évoqué une « présentation du conflit israëlo-palestinien tout à fait scandaleuse ».

Il a notamment dénoncé « une idéologisation », via par exemple l’emploi du mot « nakba » (« catastrophe », selon l’appellation dans le monde arabe de la création de l’Etat d’Israël en 1948 et de l’exode des Palestiniens qui s’en est suivi), quand le terme Israël « n’apparaissait pas ».

Il a par ailleurs dénoncé « des erreurs factuelles », sans préciser lesquelles. Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a reproché aux auteurs du manuel « d’interpréter les faits historiques, de tronquer la vérité, de prendre parti ».



Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 19:22
Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 04:30
logo pas l info 2
Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 19:14

 

La Hongrie vient d’adopter une constitution identitaire faisant la part belle au christianisme dans le fondement national hongrois. Le juif Cohn Bendit est en colère :

 

“Cette constitution est un scandale, s’indigne l’eurodéputé Daniel Cohn-Bendit. C’est une constitution cléricale qui ne s’adresse qu’aux gens qui sont catholiques, dans une famille bien constituée. Tout ce qui est différent est exclu”.

 

“Il va y avoir un débat très fort sur la constitution hongroise lorsque la présidence tournante de l’union européenne de Viktor Orban arrivera à son terme, à la fin du mois de juin”, ajoute le député européen.”

 

Cohn Bendit incarne bien le fiel juif contre l’Église et l’identité des peuples européens.

 

Martelons-le : les juifs veulent la destruction de l’Europe blanche et chrétienne.

 

 

 

le-projet-juif.com

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 01:23
Polémique autour du projet avorté d'aménagement d'un concours pendant la pâque juive
Mediapart affirme que l'Elysée a discrètement suggéré aux responsables des concours des grandes écoles Mines-Pont et Centrale-Supelec un aménagement des épreuves prévues pendant la Pâque juive pour des étudiants de cette confession.
Par Paul LARROUTUROU (texte)
 

C’est une affaire qui tombe au plus mal. Quelques jours après la tenue de la convention controversée de l’UMP sur la laïcité, nos confrères de Mediapart ont publié mardi un article sur un projet d’aménagement spécifique de deux concours pour une poignée d’élèves de classes préparatoires afin qu'ils puissent respecter la Pâque juive du 18 au soir au 26 avril prochains.

Du 20 au 22 avril prochains, 14 512 candidats, pour la grande majorité sortant de classes préparatoires, vont tenter le concours Mines Ponts. Quelques jours plus tard, du 26 au 29 avril, 12 894 jeunes têtes bien faites vont se retrouver dans le hall du Parc Floral de Paris pour le concours Centrale-Supélec, un concours commun de sélection pour l’Ecole Centrale notamment.

 

 
Les épreuves du 20 avril pour le concours commun Mines-Ponts
Les épreuves du 20 avril pour le concours commun Mines-Ponts
Les organisateurs de ces concours ont sérieusement envisagé qu’une petite dizaine de ces candidats soient placés au secret, dans un bâtiment séparé, les 20 et 26 avril. Ces jeunes juifs pratiquants, âgés de 19 à 21 ans, auraient ensuite composé de 22 heures à 2 heures du matin pour respecter la tradition juive de ne pas écrire pendant les fêtes de Pessah, la Pâque juive.

 

 

Des dates “oubliées” par la circulaire annuelle d’autorisation d’absence ?

La République autorise déjà l’absence de ses fonctionnaires ou candidats aux concours publiques en fonction des principales fêtes religieuses. Chaque année, une circulaire précise les jours d’autorisation d’absences supplémentaires à ceux déjà prévus dans le calendrier des fêtes légales calqué sur les fêtes catholiques et protestantes. En 2011, cette liste recense treize fêtes orthodoxes, arméniennes, musulmanes, juives et bouddhistes. Parmi elles, trois fêtes juives, mais pas la Pâque juive n'y figure pas. La ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pecresse, a évoqué “un oubli”. Contacté par FRANCE 24, François Baroin, porte-parole du gouvernement et co-signataire de cette circulaire en tant que ministre du Budget et de la fonction publique, n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Selon l’enquête de Médiapart qui se base sur le témoignage de hauts fonctionnaires scandalisés, l’Elysée serait directement intervenu dans cettre procédure d'exception. Un élément embarrassant pour Nicolas Sarkozy, au plus bas dans les sondages à un an de l'élection présidentielle.

Un conseiller anonyme du président de la République a vigoureusement démenti toute intervention dans l'édition du quotidien "Le Parisien" du mercredi 13 avril. Pour prouver le contraire, Mediapart a publié le lendemain une lettre du directeur de l’Ecole Centrale de Paris à Bernard Belloc, conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’enseignement supérieur.

 

"Si une solution de confinement était retenue, cela à coup sûr se saurait", écrit le directeur de l'école Centrale à un conseiller de Nicolas Sarkozy.

 

Dans cette missive datée du 8 février 2011intitulée “Interférence entre les dates de concours 2011 et les célébrations de la Pâque juive”, Hervé Biausser explique, dans un langage courtois mais ferme, que ce projet de confinement est une très mauvaise idée techniquement, juridiquement - vu le risque de recours annulant le concours - et médiatiquement  : "Si une solution de confinement était retenue, cela à coup sûr se saurait. [...] Les conséquences médiatiques seraient alors très lourdes”, écrit-il.

Le site de l'hebdomadaire Le Point avance le nom du rabbin Haïm Korsia qui “aurait utilisé son entregent” pour faire l'intermédiaire entre la requête des étudiants et les plus hautes sphères politiques. Contacté par FRANCE 24, Haïm Korsia indique qu’il “ne communique plus sur ce sujet . Le grand rabbin de France a mis fin à toute question, vous pouvez reprendre in extenso son communiqué.”

Dans ce communiqué, le Conseil représentatif des institutions juives de France affirme ne pas être intervenu dans cette “affaire qui ne met pas en cause les principes de laïcité républicaine” et considère la polémique comme “une tempête dans un verre d'eau”.

 

Un projet d'aménagement avorté

Sur le fond, les institutions juives de France nient avoir sollicité une intervention du chef de l’Etat mais défendent le principe d’une dérogation religieuse pour les jours de concours. Arielle Schwab, la présidente de l’Union des étudiants juifs de France, regrette ainsi que “cette polémique expose la communauté juive à des clichés éculés qui voudraient que les juifs soient tous des privilégiés, qui ont l’oreille du pouvoir et qui négocient de passer un concours la nuit, dans le plus grand secret.”

La jeune femme considère que ce confinement religieux "n’était pas une mauvaise solution”, et arguent que les étudiants d'outre-mer sont également mis au secret de la métropole pendant quelques heures lors des concours nationaux. “Ce genre d’aménagement existe depuis plus d’un siècle et l’instauration de la laïcité" conclut-elle. "La laïcité, c’est justement cela, que ces étudiants qui sont ultra-minoritaires aient quand même le droit de citer.”

Du côté des organisateurs, il semblerait que la polémique ait eu raison de ce projet. Un employé du secrétariat général du concours Centrale Supélec, affirme qu’ “absolument aucune dérogation" ne sera tolérée. Même son de cloche pour Richard Mélis, secrétaire général du concours commun Mines et Ponts. Il reconnaît que le confinement de quelques étudiants juifs “a effectivement été à l’étude il y a plusieurs mois. Mais au final, aucune dérogation. Aucune.” Interrogé sur l’intervention de l’Elysée, l’homme conclut dans un rire nerveux : “Je n’ai pas de contacts à ce niveau.”

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 03:56
 
http://www.medialibre.eu/cms/wp-content/uploads/yapb_cache/gaza_strophe_213x300.1b14951gfzpcsgos88g8gk040.brydu4hw7fso0k00sowcc8ko4.th.jpeg 
 

Les producteurs de «Gaza-Strophe, Palestine» de l’Egyptien Samir Abdallah et de l’Algérien Khéridine Mabrouk ont dénoncé des actes de censure dans la programmation et sa diffusion en salles en France.
Selon le communiqué, deux salles d’Ile de France dans lesquelles le film était programmé de longue date ont, sous des prétextes fallacieux, soit annulé le débat après la projection, soit purement et simplement annulé la diffusion du film. A Versailles, le cinéma Le Roxane: projection et débat sous prétexte des «évènements liés à l’actualité du Maghreb»! A Ris-Orangis, au cinéma les Cinoches, la communauté d’agglomération Evry Centre Essone (présidée par Manuel Vals, maire d’Evry et député de l’Essone) a demandé l’annulation du débat qui devait se tenir après la projection, en présence des réalisateurs et à l’initiative d’Evry Palestine et de Solidarité Palestine, sous prétexte que «le débat partisan pourrait provoquer des tensions communautaires!».
Les associations qui ont porté le film auprès des salles concernées, les auteurs et producteurs ont protesté contre cette décision qui semble faire de la Palestine un sujet tabou. L’exposer à la censure, interdire le débat, c’est renforcer les tensions sur le sujet et fermer les yeux sur une situation inacceptable depuis longtemps. La liberté de réunion et la liberté sont des valeurs fondamentales de notre République», affirment les auteurs et producteurs. Gaza-Strophe, Palestine, réalisé par Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk, sorti en salles le mercredi 16 mars, est un document exceptionnel, qui recueille des paroles, des témoignages des habitants de Gaza au lendemain de l’opération «Plomb durci» menée par l’armée israélienne en 2009.
En février 2010, à l’occasion de la diffusion télévisée du film sur France Ô, dans sa version courte (52 minutes), le film avait déjà fait l’objet d’une tentative de censure. A l’époque, la direction de France Télévisions avait subi de fortes pression visant à déprogrammer le film, mais avait finalement maintenu la diffusion grâce à une levée de boucliers exceptionnelle. Ce n’est pas la première fois qu’un documentaire ou un film palestinien qui dénonce les exactions sionistes dans les Territoires occupés, fait l’objet de censure en France. L’une des plus grandes manifestations audiovisuelle et cinématographique arabes, à savoir la Biennale des cinémas arabes qui, dépendant de l’Institut du Monde arabe, donnait la parole à de nombreux cinéastes palestiniens et arabes. Cette manifestation était la seule tribune pour les défenseurs de la cause arabe et palestinienne.
Suite à la pression du puissant lobby sioniste en France, ce rendez-vous a été purement supprimé par le directeur de l’Institut du Monde arabe, Dominique Baudis, qui faisait l’objet d’une campagne médiatique acharnée suite à sa liaison avec un réseau de call-girls. Depuis la surpression de la Biennale des cinémas arabes, aucun article n’a été commis contre lui dans cette affaire…..

 

Source

Repost 0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 02:47

Un commando de la LDJ ("Ligue de Défense Juive" ) a attaqué le cinéma St Michel à Paris
qui programme le film Gaza-Strophe


 

Nous appelons à un rassemblement de soutien ce Mardi 5 avril à 20h30 devant le cinéma Espace Saint-Michel, place Saint-Michel, Paris 5ème".



COMMUNIQUE DE PRESSE DES REALISATEURS DU FILM " GAZA-STROPHE, PALESTINE "

" Dimanche 3 avril à 17h55, un commando d’une vingtaine d’individus, membres de la LDJ (Ligue de Défense Juive), s’est attaqué au Cinéma Espace St Michel (Paris Vème) qui projette en ce moment notre film documentaire "Gaza-strophe, Palestine". Grâce à l’intervention du projectionniste, leur opération a échoué, et les séances programmées ont pu se dérouler comme prévu.

Equipés de chaînes et d’antivols, le commando (formé de jeunes gens très excités) a tenté d’enfermer le projectionniste et l’ouvreuse afin de pouvoir pénétrer dans le cinéma et d’interrompre la séance. Mais le personnel du cinéma a courageusement résisté à l’agression et a réussi à appeler la police. Visiblement surpris par cette résistance inattendue, les agresseurs ont rapidement pris la fuite, après avoir frappé le projectionniste, et promis de brûler le cinéma. Ils ont collé dans le hall les autocollants de la Ligue de Défense Juive, et jeté des tracts haineux. Une plainte a été déposée par le projectionniste, le directeur du cinéma envisage les suites judiciaires et dénonce l’agression contre son cinéma.

Après les pressions diverses des groupes intolérants pro-israël qui ont conduit à la déprogrammation du film à Versailles, et d’un débat à Ris Orangis, le 16 mars, les menaces et intimidations de leurs nervis racistes ne nous empêcheront pas de continuer à animer sereinement les projections du film à Paris et ailleurs.

Nous appelons à un rassemblement de soutien ce Mardi 5 avril à 20h30 devant le cinéma Espace Saint-Michel, place Saint-Michel, Paris 5ème".

Les réalisateurs, Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk

Le film Gaza-strophe, réalisé par Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk, est en salles depuis le 16 mars. Salué par la critique, et couronné de plusieurs prix internationaux, il a néanmoins été l’objet d’attaques nombreuses des lobbies extrémistes pro-israéliens.



Communiqué de Claude Gérard, Directeur du Cinéma Espace Saint-Michel :

Dimanche 3 avril à 17h l’Espace Saint-Michel a été victime d’une agression. Une vingtaine d’individus a tenté de pénétrer dans la salle où commençait la séance du film « Gazastrophe, Palestine » en blessant le projectionniste qui les en empéchait et après avoir laché et collé dans le hall du cinéma une avalanche de tracts nous assimilant à des « Antisémites »

Ce film documentaire de Samir Abdallah et Khéridine Mabrouk, qui est à l’affiche depuis le 16 mars, n’a rien d’antisémite et il aurait d’ailleurs été certainement interdit dans le cas contraire et le Saint-Michel ne le passerait pas.

Il ne fait que recueillir, entre autres, des témoignages sur la souffrance de la population Palestinienne de la bande de Gaza au lendemain de l’opération « Plomb durçi »menée par l’armée israélienne entre le 27 décembre 2008 et le 18 janvier 2009.

Voilà près d’un siècle que le Cinéma Saint-Michel existe et défend son attachement à l’indépendance et à la liberté d’expression. Il a notamment surmonté l’épreuve de l’incendie dont il a été victime lors de l’attentat en 1988 contre la projection du film de martin Scorcese « La dernière tentation du christ ».

L’agression dont nous avons été victime hier est une nouvelle occasion de proclamer haut et fort cet attachement à notre indépendance et à la liberté d’expression pour les œuvres que nous accueillons sur nos écrans.

Claude Gérard, Directeur de l’Espace Saint-Michel


Les Verts Europe Ecologie : Le ministère de l’intérieur doit dissoudre la LDJ

Hier (dimanche 3 avril) à 16h50 au cinéma Espace St Michel à Paris, une vingtaine de membres de la LDJ – Ligue de Défense Juive - ont voulu enfermer les spectateurs d’une séance de cinéma projetant le film "Gazastrophe" relatant les évènements de l’intervention de l’armée israélienne sur le territoire palestinien de Gaza.

Les spectateurs une fois entrés, les membres de la LDJ ont tenté de fermer les grilles du cinéma avec des chaînes pour vélos. Le caissier les en a empêché en desserrant l’étau mis en oeuvre par deux des jeunes. Il a été physiquement agressé (mais sans gravité). La police a été prévenue. Le groupement s’est rapidement dispersé.

Ce n’est pas la première fois qu’ils agressent des personnes. Un dépôt de plainte a été fait.

EELV demande l’interdiction de la LDJ, groupe interdit en Israël.

----------------------

Il y avait déjà la campagne visant à faire taire Stéphane Hessel et tous ceux qui estiment nécessaires des sanctions contre la poitlique des dirigeants d'Israël (soi -disant au nom du respect de la démocratie !)

Il y a maintenant cette campagne et ces violences  contre le film "Gaza Strophe". Manoeuvres pour intoxiquer les maries, les intimder, faire peur aux directeurs de salle de cinéma, pour faire interdire les débats avec les réalisateurs du film.

Le président (actuel... ) du CRIF, R Prasquier avait revendiqué les pressions et intox pour empécher le débat avec S Hessel a Normale Sup.  Et il lâchait le morceau : le Crif , disait il, n'est pas toujours à l'origine directe de ces actions, mais il les soutient....

La LDJ, se préoccupebien peu  de la lutte contre le racisme ou l'antisémtisme, et est surtout un groupuscule qui prône la violence (et pas seulement en paroles). Groupuscule fascisant, qui s'entend très bien avec la mouvance FN et ses ultras. (voir par ex, blog des journalistes du Monde, "Droites Extrêmes" )

On peut facilement supposer  quels sont les commanditaires de  cette violente campagne contre "Gaza Strophe". : les "communiquants"  d'un certain pays, où les droites ultras ont en ce moment beaucoup d'influence, dont les dirigeants se soucient fort peu du respect des lois internationales. ...

Des dirigeants, un pays,  très appréciés d'ailleurs maintenant du côté du FN (qui en oublie et camoufle  son antisémitisme historique)  et de certains UMP, car c'est un pays qui se prétend  à présent un "rempart" contre "l'invasion islamiste".

 

 

http://medias.lepost.fr/ill/2011/01/26/h-20-2384278-1296065338.jpg

 

 

 

En effet, on peut supposer que cette campagne vise aussi à contrer la nouvelle et très prochaine "Flottille de la Liberté", qui voguera de nouveau vers Gazavers la fin mai, pour exiger la fin du blocus et le respect des lois internationales ; le respect des rmultiples résolutions  de l'ONU.  La Flotille 2011 sera composée de bateaux venant d'une vingtaine de pays, dont beaucoup de pays européens... Cette nouvelle Flottille de la Liberté ne plait pas du tout aux dirigeants de ce pays, ni à ses  FaNas .

 

Critiques sur "Gaza Strophe" =

".... pas de militantisme ici. Juste la force et l'urgence d'un témoignage brut.
Ce film est un cri muet, un cri de stupeur.
"   Nouvel Obs

"...  Reste que "Gaza-strophe" est un document impressionnant sur ce moment
où les dirigeants israéliens ont dépassé toutes les bornes de la déraison militaire et de la bêtise politique.  "   Les Inrockuptibles

"... Ce documentaire de guerre salutaire mais dur ne mâche pas ses images,
forçant à voir la réalité en face quand l'Occident préférerait détourner la tête."
Le Canard Enchaîné

" L'enfer vu de l'intérieur, ce n'est pas si fréquent.
Et c'est le grand mérite de ce film que de montrer à chaud, mais sobrement,
une réalité demeurée longtemps invisible, pour cause de blocus médiatique décrété par Israël."       Télérama

Facebook  =groupe "Gaza-Strophe, le jour d'après"

 

 
Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 17:39
Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 00:58

logo pas l info 2

 

« PAS L’Info ! » : Le Journal TV du Parti Anti Sioniste sur internet ! -> Émission N°21 -> Claude Guéant le Templier; Boycott des produits israéliens; La Turquie n’attaquera pas la Libye; La 3ème Intifada sur Facebook; L’antisionisme espagnol… 

 

 
 
   
Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 05:03

http://www.alterinfo.net

 

 

On ne peut pas bien comprendre l'histoire actuelle de l'Etat d'Israël sans connaître l'influence occulte du faux Messie Shabbatai Zevi et de ses partisans, ainsi que celle de la secte des Donmeh.

Nicolas Sarkozy, n'a jamais caché ses ambitions politiques. Toutefois, il est très discret sur ses origines familiales, qui peuvent avoir leur importance dans le contexte actuel.

 

Note de la rédaction:

Le texte publié ci-dessous nous est proposé par un internaute, le site d'origine semble être une organisation fondamentaliste chrétien. Nous invitons nos lecteurs à faire preuve de discernement, prendre ce qui semble juste et ne pas tenir compte de la dimension prosélyte du texte ainsi que certains passages où des assertions et des raccourcis déprécient quelque peu ce texte pourtant riche d’informations et de repères historiques.

Prenez les précautions d'usages afin d'apprécier ce texte à sa juste valeur.

Bonne lecture.




Des faux Juifs contre Israël
.

On ne peut pas bien comprendre l'histoire actuelle de l'Etat d'Israël sans connaître l'influence occulte du faux Messie Shabbatai Zevi et de ses partisans, ainsi que celle de la secte des Donmeh. Par exemple, l'acharnement d'Ariel Sharon à vouloir faire évacuer aussi rapidement le Gush Katif (implantations Israéliennes dans la Bande de Gaza), au prix d'une possible guerre civile en Israël, ainsi que les aberrations de la "feuille de route" pour la paix, ne peuvent se comprendre sans l'existence d'un plan secret ténébreux inspiré par des faux Juifs, qui cherchent en fait à détruire le peuple Juif.

"Ecris à l'ange de l'Eglise de Smyrne : Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie : Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan" (Apocalypse 2 :8-9).

Tout commence avec la naissance, justement à Izmir, en Turquie (l'antique Smyrne), le 9 Av 1626, un jour de Sabbat, de Shabbatai Zevi (d'où son prénom). Le 9 Av est une date tragique dans l'Histoire Juive, car c'est en ce jour qu'ont été détruits le Temple de Salomon et le Temple d'Hérode, ainsi que la forteresse Betar du résistant Bar Kokhba. Pourtant, selon certaines traditions juives, c'est aussi un 9 Av que devait naître le Messie.

A cette époque, dans toute l'Europe, l'attente de la venue proche du Messie d'Israël était très forte chez tous les Juifs. Ce Messie conquérant devait faire sortir les tribus d'Israël de leur exil, et, à la tête d'une puissante armée, être couronné Roi sur le Trône de David à Jérusalem.

Une série de catastrophes s'étaient abattues sur les Juifs d'Europe. En 1648, 100.000 Juifs de Pologne et d'Ukraine furent massacrés. Puis ce furent les Juifs de Russie qui furent massacrés par les Cosaques. Tous ces désastres poussèrent les Juifs d'Europe Centrale à désirer ardemment la venue du Messie. De puissants mouvements mystiques se développèrent, dans le but d'accélérer la venue du Messie, grâce à la piété et à la prière.

Shabbatai Zevi fut un étudiant prodige, et reçut très tôt le titre de "Sage". A l'âge de 24 ans, il étudia la Kabbale à Smyrne, aux pieds du célèbre Rabbin Isaac di Alba. A 30 ans, il fut l'élève de l'un des plus célèbres rabbins de son temps, Rabbi Joseph Eskapha.

Pourtant, dès l'âge de 22 ans, il avait commencé à manifester les symptômes de ce que l'on appellerait aujourd'hui une "psychose maniaco-dépressive". Il passait par des périodes successives d'exaltation intense et de profonde dépression. A certains moments, son comportement bizarre le poussait à violer ouvertement les commandements de la Torah. Il prononça un jour publiquement la Saint Nom imprononçable de l'Eternel, et décida de modifier les dates des trois grandes fêtes Juives, la Pâque, la Pentecôte, et la Fête des Tabernacles. Il organisa la cérémonie symbolique de son mariage avec un rouleau de la Torah. Il commença à proclamer que le temps de la venue du Messie était arrivé, et qu'il n'était donc plus nécessaire d'obéir aux commandements de la Torah. Comme beaucoup de mystiques, il voulait pratiquer et légitimer tout ce qui était interdit, en "bénissant Celui qui permettait à présent ce qui était interdit".

Entre 1651 et 1654, Shabbatai Zevi fut expulsé de Smyrne, de Salonique et de Constantinople. Il entreprit alors un long voyage dans les îles grecques, en Thrace, en Palestine, puis en Egypte. Mais il dut attendre 1665, dans un moment de dépression profonde, doutant de sa mission messianique, pour rencontrer à Jérusalem Nathan de Gaza, Kabbaliste, qui devint son prophète et son plus fervent soutien.

Doué de pouvoirs visionnaires et d'une faculté de persuasion hors du commun, Nathan de Gaza réussit à persuader Shabbatai Zevi que ses prétentions messianiques étaient authentiques, et qu'il était bien l'envoyé de Dieu. Il fit promener à cheval dans tout Gaza Shabbatai Zevi, revêtu d'habits royaux. Ce dernier nomma des ambassadeurs qui furent chargés d'aller dans le monde entier pour inviter les "tribus perdues d'Israël" à revenir en terre d'Israël.

Nathan de Gaza était un Kabbaliste réputé, un homme à l'intelligence brillante, capable d'inventer toutes sortes de faux raisonnements et de sophismes pour justifier ses interprétations de la théologie orthodoxe, afin de parvenir à réaliser ses prétentions messianiques apocalyptiques. Il représente tout le mal que peut provoquer une intelligence Juive, dès lors qu'elle entre en rébellion contre le Seigneur, comme le prouveront aussi Marx et Freud par la suite.

Au début de l'année 1666, Shabbatai Zevi proclama que le Messie d'Israël serait révélé le 15 Sivan de cette même année, c'est-à-dire le 18 juin 1666 (6+6/06/1000+666 !). Cette date porte clairement la marque de l'Antichrist. Il ajouta que cette année serait aussi l'année de la rédemption d'Israël. La nouvelle se répandit comme une traînée de poudre dans tout le monde Juif. Presque tout le peuple Juif reconnut en Shabbatai Zevi, non seulement un prophète et un enseignant, mais aussi l'Elu, le Messie promis, l'incarnation même du Dieu d'Israël. Dans toute l'histoire d'Israël, ce fut le seul mouvement messianique qui réussit à gagner tout le Judaïsme de son époque, qu'il soit Ashkénaze ou Sépharade.

Emporté par son élan, Shabbatai Zevi annonça aussi que le Sultan de Constantinople serait déposé et deviendrait son serviteur. La tension fut à son comble dans tout le bassin méditerranéen lorsqu'en février 1666, le navire sur lequel se trouvait Shabbatai Zevi pénétra dans les eaux territoriales de Constantinople. Le faux Messie fut intercepté, et maintenu dans une détention "honorable". Le fameux jour de la rédemption vint, et rien ne se passa. Les Juifs du monde entier ne furent pas délivrés.

Shabbatai Zevi fut convoqué par le Sultan devant le Conseil suprême de l'Empire Ottoman. Là, dissimulé derrière un paravent, le Sultan put entendre Shabbatai Zevi affirmer qu'il n'avait jamais proclamé qu'il était le Messie. Le Sultan lui offrit alors de choisir de se convertir à l'Islam, ou d'être mis à mort. Shabbatai accepta la largesse du souverain. Il se convertit officiellement à l'Islam, prit le nom d'Aziz Mehmed Effendi, et reçut une pension quotidienne de 150 piastres.

Les Juifs qui avaient placé tous leurs espoirs en Shabbatai Zevi furent effondrés. Leur Messie avait apostasié pour l'Islam ! Mais son prophète, Nathan de Gaza, en donna une interprétation différente. Il affirma que, "pour racheter les enfants perdus de l'Islam, Shabbatai Zevi avait fait le sacrifice de lui-même, pour pénétrer dans le monde déchu de l'Islam afin de le faire revenir à la lumière de l'Eternel" !

Shabbatai Zevi mourut en 1676, exilé dans un petit village de Serbie-Monténégro. Quatre ans plus tard, Nathan de Gaza mourut lui aussi à Skoplje, en Macédoine.

Comment se fait-il que Shabbatai Zevi ait pu être considéré comme le Messie par la plupart des Juifs de son époque, et même par beaucoup de Chrétiens et de Musulmans ? Selon un contemporain qui l'avait connu, le Rabbi Leib ben Ozer, "le visage de Shabbatai Zevi rayonnait comme celui d'un ange de Dieu. Quand il chantait les cantiques du Shabbat, ce qu'il faisait plusieurs fois par jour, il était impossible de le regarder en face, tellement son visage brillait d'un éclat divin… En outre, dans de nombreux endroits différents, en 1665, des centaines de prophètes se manifestèrent spontanément, hommes, femmes, et même jeunes enfants, pour prophétiser en pur Hébreu sacré, langue que la plupart ne connaissaient pas…" Manifestement, Shabbatai Zevi a manifesté des dons surnaturels, et a bénéficié de prodiges sataniques pour séduire les multitudes.

Il en sera de même quand l'Antichrist se manifestera.

"L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés" (2 Thessaloniciens 2 :9-12).

Jacob Frank, et l'alliance des faux Juifs avec les Rothschild et les Illuminati.

Le règne millénaire du Messie n'était pas venu ! Mais les œuvres de Shabbatai Zevi circulèrent sous le manteau, et son influence continua à s'étendre. Cinquante ans plus tard, naissait en Pologne Yakov Ben Judah Leib Frankovitch (1726-1791), fils d'un rabbin. Devenu négociant, il parcourut le Moyen-Orient. En Turquie, à l'âge de 29 ans, il fut pleinement initié aux rites secrets de la secte des Donmeh, héritiers de Shabbatai Zevi. De retour en Pologne, il changea son nom en celui de "Frank".

Les enseignements mystiques secrets de Shabbatai Zevi étaient complètement contraires aux commandements de la Torah et du Talmud. Frank transmit ces enseignements en Europe Centrale. Il fonda la secte hérétique Juive des Frankistes.

Frank prétendait recevoir des révélations directes du Seigneur. Il poussa ses partisans à se convertir au Christianisme (en fait, au Catholicisme), tout en continuant à suivre leur religion secrète. Comme Shabbatai Zevi et Nathan de Gaza, ils s'engageaient dans toutes les activités interdites par la Loi, en particulier sur le plan sexuel. Tout cela devait prouver qu'en abandonnant la Torah, ils pouvaient avoir accès à une sagesse divine plus élevée et à des connaissances mystiques plus profondes. En fait, leurs pratiques étaient du pur satanisme.

De cette manière, les disciples de Shabbatai et de Frank, en refusant de se soumettre à la Torah et d'obéir aux commandements de Dieu, avaient inventé une nouvelle loi qu'ils pouvaient librement contrôler. Tels la "petite corne" de Daniel, ils en étaient venus à se proclamer eux-mêmes Dieu.

Cette fausse conversion des Frankistes au Christianisme ne devait être, pour eux, qu'une étape pour atteindre leur future religion messianique mondiale.

Un grand nombre de Juifs Polonais se convertirent au Frankisme, ce qui attira l'attention de la noblesse polonaise. Devant l'ampleur du phénomène, l'Eglise Catholique fit juger Jacob Frank, qui fut emprisonné pendant 13 ans, de 1760 à 1773.

A sa sortie de prison, Frank émigra en Autriche, où Marie-Thérèse, l'Archiduchesse d'Autriche, l'engagea pour servir de porte-parole des Chrétiens auprès des Juifs. Fort de la protection de l'Archiduchesse, Frank commença à vouloir se faire passer pour le Messie. Mais, cette fois, à l'image de son maître Shabbatai Zevi qui s'était "sacrifié pour racheter l'Islam", ce nouveau faux Messie s'était "sacrifié pour racheter l'Eglise Catholique", en se convertissant au Christianisme. Frank en vint à nommer douze disciples féminins, qui étaient en fait ses concubines, ainsi que douze disciples masculins, qui étaient ses émissaires.

La cour de Vienne commença à douter de la conversion de Frank, et à penser qu'il n'était en fait qu'un Juif sous une apparence Chrétienne. Déjà excommunié par les rabbins Juifs, Frank fut expulsé de Vienne par les autorités Catholiques. A l'âge de 60 ans, en 1786, il vint se fixer dans le petit village d'Offenbach, en Hesse, près de Francfort, entraînant avec lui une véritable cour de 600 personnes. De mystérieux nouveaux bienfaiteurs avaient pourvu à ses besoins financiers.

A cette époque, Francfort était le quartier général d'un Jésuite, Adam Weishaupt, fondateur des Illuminati, ainsi que le siège des Rothschild, qui étaient en train de se tailler un empire financier. Il est important de comprendre que la ville allemande de Francfort a été le berceau à la fois des Illuminati et de l'empire Rothschild.

Quand Frank vint s'installer à Offenbach, dans la banlieue de Francfort, il avait déjà conclu une alliance avec Weishaupt et les Rothschild. Weishaupt apportait toutes les ressources de l'Ordre des Jésuites, et les Rothschild fournissaient les finances. Quant à Frank, il leur faisait bénéficier de tout le réseau de ses agents, dans le monde Chrétien comme dans le monde Islamique.

Plus tard, Weishaupt s'infiltra, avec les agents Frankistes, dans les Loges Maçonniques. Tous les rituels initiatiques furent modifiés. Par le moyen des loges maçonniques, le message secret anti-Torah de Shabbatai Zevi se répandit dans le monde entier.

Les Frankistes furent aussi très actifs pendant la Révolution française et l'Empire Napoléonien, dissimulés sous une apparence de bons et loyaux Catholiques.

On peut affirmer que Frank maintint en vie et développa les idées de Shabbatai Zevi, pour en faire l'un des mouvements les plus importants du 18e siècle. Selon de nombreux spécialistes, ce furent ces idées qui inspirèrent, entre autres, les Révolutions Américaine, Française et Turque. Elles contribuèrent aussi à créer les branches du Judaïsme Conservateur et du Judaïsme Réformé.

En 1994, le Rabbi Marvin Antelman, Président de la Cour Suprême Rabbinique d'Israël, publia deux ouvrages fondamentaux : "To Eliminate the Opiate, Vol. 1 and 2". Il explique dans ces livres de quelle manière certains responsables politiques Israéliens travaillent en fait à détruire le cœur et l'âme d'Israël. Ce fut ce même Rabbi Antelman qui excommunia Henry Kissinger.

Marvin Antelman n'est pas simplement rabbin. Il est aussi un scientifique réputé, conseiller principal de l'Institut Weizman en physique nucléaire. Il est l'auteur de plusieurs inventions et découvertes scientifiques importantes.

Marvin Antelman confirme dans son livre que Shabbatai Zevi avait déclaré que la venue de l'ère messianique libérait les Juifs de toute obéissance aux commandements bibliques, et que Dieu permettait à présent tout ce qui était auparavant interdit. La doctrine de Shabbatai Zevi était donc l'antithèse du Judaïsme. Le programme de Shabbatai Zevi était d'annuler tous les enseignements de la Torah, et de les remplacer par leurs contraires. Il est donc incroyable que plus de la moitié des Juifs de son époque l'aient accepté comme le Messie ! Shabbatai Zevi était clairement un type d'Antichrist, et un serviteur de Satan.

Dans son étude, Marvin Antelman démontre que ce sont des Illuminati, disciples de Shabbatai Zevi, qui ont inspiré la Révolution Française, puis le règne de Napoléon, ainsi que la révolution maçonnique des Etats-Unis contre l'Angleterre. Tous les fondateurs de la jeune République Américaine étaient des Francs-Maçons.

Plus tard, ce sont des Rothschild, inspirés par les idées de Shabbatai Zevi et de Jacob Frank, qui ont poussé à la création du Conseil pour les Relations Etrangères (Council on Foreign Relations, ou CFR). Le but réel du CFR est de détruire la Constitution Américaine et de donner aux Illuminati le contrôle de la politique étrangère des Etats-Unis, afin d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial.

Sur le plan du Judaïsme, ce sont des disciples de Frank qui ont créé les Mouvements Réformé et Conservateur, dont le but était de diluer les croyances et les pratiques du Judaïsme Orthodoxe, tout en promouvant l'œcuménisme.

Les faux Juifs et la secte moderne des Donmeh.

Aujourd'hui encore, l'influence sinistre du faux Messie Shabbatai Zevi est toujours active, notamment dans la secte Turque des Donmeh. "Donmeh", en turc, signifie "converti", ou "apostat". Il s'agit d'un groupe de Juifs, disciples de Shabbatai Zevi, qui s'étaient convertis à l'Islam avec lui, en 1666. Apparemment Musulmans, les Donmeh sont restés secrètement Juifs. Toutefois, ce n'étaient pas des Juifs véritables. Ils continuaient à adorer Shabbatai Zevi comme le Messie et comme l'incarnation de Dieu. Ils s'efforçaient, tout en se disant secrètement Juifs, de détruire tout ce qui est véritablement Juif. Ils interprétaient la conversion de Shabbatai à l'Islam d'une manière kabbalistique : Shabbatai enseignait qu'il fallait "rassembler les différentes parcelles de Dieu éparpillées dans diverses religions, en se convertissant à ces religions". Certains Donmeh sont aussi des Musulmans qui se sont convertis aux doctrines de Shabbatai Zevi.

Plusieurs Donmeh faisaient partie des "Jeunes Turcs", ces intellectuels Turcs qui voulaient réformer l'Empire Ottoman. Ils ont fortement soutenu les réformes pro-occidentales de Kemal Atatürk. Ils se réunissaient dans une Loge Maçonnique du Grand Orient, fondée par les Rothschild. La Franc-Maçonnerie représentait un milieu idéal pour les Donmeh, en raison de son influence et de ses réseaux secrets. Les Donmeh ont également joué un rôle actif dans le génocide des Arméniens de Turquie, car ils étaient au pouvoir en Turquie lorsque ce génocide se produisit. A cette époque, peu avant la première guerre mondiale, les Turcs furent responsables de la mort de près de 1 million et demi d'Arméniens, de 500.000 Grecs, et de 500.000 Assyriens. Ces massacres furent perpétrés avec une barbarie inimaginable.

Selon le journaliste Israélien Barry Chamish, le génocide Arménien n'a été qu'une répétition préalable du génocide des Juifs par les Nazis. Car ceux qui ont planifié et exécuté ces deux génocides étaient les mêmes groupes, Illuminati et Francs-Maçons de haut niveau, au service du Nouvel Ordre Mondial. Ce sont aussi les mêmes groupes qui planifient un nouvel Holocauste des Juifs en Israël, en se servant, ruse suprême, de faux Juifs censés défendre les intérêts du peuple Juif.

Barry Chamish, enquêteur tenace et sérieux, est convaincu que la plupart des dirigeants actuels de l'Etat d'Israël, en particulier Ariel Sharon et Shimon Peres, quoique officiellement engagés dans la défense des intérêts de l'Etat Hébreu, conduisent leur politique comme s'ils voulaient détruire ce même Etat ! Il est facile de relever toutes les "anomalies" du "processus de paix", de la "feuille de route", ou du retrait actuel de Gaza, ainsi que tous les dommages souvent irréparables, causés au peuple Juif par des dirigeants qui se comportent en fait comme s'ils étaient des adeptes de Shabbatai Zevi !

Rabbi Antelman lui-même défend la thèse que certains des principaux dirigeants actuels du Judaïsme mondial sont en fait des adeptes secrets de Shabbatai Zevi et de Jacob Frank. Alliés depuis 1785 avec les Francs-Maçons, les Illuminati et le Vatican, tous ceux-là forment un groupe hautement influent de comploteurs qui mettent à sac toute la planète pour parvenir à leurs fins.

Le but des adeptes de Shabbatai Zevi est de mettre à mort tout Juif qui n'accepterait pas Shabbatai Zevi comme le Messie, ce qui signifie, aujourd'hui, presque tous les Juifs. Ils haïssent par-dessus tout les Juifs Orthodoxes qui respectent la Torah.

Les origines douteuses du Sionisme de Gauche.

Marvin Antelman soutient aussi que ce sont des adeptes de Shabbatai Zevi qui ont inventé le Sionisme de Gauche, comme un moyen de contrôler le Judaïsme. En tant que Messie autoproclamé, Shabbatai Zevi devait rétablir le Royaume d'Israël sur la Terre Promise, mais avec la volonté secrète de détruire tous les fondements du Judaïsme.

Par la suite, les Donmeh de Turquie furent, eux aussi, d'ardents Sionistes. Ils voyaient beaucoup d'avantages pour la Turquie dans l'installation d'implantations Juives en Palestine.

Il est curieux de constater que les premiers dirigeants de l'Etat d'Israël, les Premiers Ministres David Ben Gourion et Moshe Sharett, ainsi que Yitzchak ben Zvi, le second Président d'Israël, avaient des liens étroits avec la Turquie. Ils avaient vécu et étudié à Istanbul, et étaient assimilés dans l'Empire Ottoman. Sharett avait même servi dans l'armée ottomane pendant la première guerre mondiale. Ben Gourion avait renoncé à sa nationalité russe pour prendre la nationalité Ottomane, ce que beaucoup de Juifs vivant en Palestine n'auraient jamais fait.

Il est également curieux de constater que la Turquie est aujourd'hui le seul pays musulman à entretenir avec Israël de vraies relations de coopération économique et militaire, contrairement à l'Egypte et à la Jordanie, qui ont pourtant conclu un traité de paix avec Israël. Il existe donc des intérêts supérieurs aux intérêts nationaux de ces pays, qui les poussent à accepter les directives du Nouvel Ordre Mondial.

Ce Nouvel Ordre Mondial contrôle clairement le C.F.R. (Council on Foreign Relations).

Les deux objectifs actuels du C.F.R. sont le démantèlement de l'Irak, et le démantèlement d'Israël. Les groupes armés qui luttent en Irak contre l'occupation américaine luttent en fait, qu'ils le sachent ou non, contre les véritables ennemis d'Israël ! On comprend donc qu'il soit difficile de croire, pour les partisans de la Droite Israélienne, que les "terroriste Irakiens" combattent les mêmes ennemis objectifs que les leurs ! Car ils sont persuadés que les Etats-Unis sont leurs amis, et qu'ils servent les intérêts d'Israël en Irak.

Mais les Etats-Unis, malgré leur apparence, ne sont pas de véritables amis d'Israël. Le Président Bush n'est pas un véritable ami d'Israël ! Il est membre du C.F.R. et sert le Nouvel Ordre Mondial. Aucun des derniers Présidents américains n'a été un véritable ami d'Israël, car ils étaient tous aux ordres du Nouvel Ordre Mondial. Ils pouvaient être amis des dirigeants Israéliens, mais pas du peuple Juif ! Leur comportement actuel en est la preuve. Un véritable ami du peuple Juif ne peut avoir que la Bible comme référence.

L'évacuation de la bande de Gaza par Israël, si fortement combattue par les Juifs Orthodoxes, n'est qu'une première étape du démantèlement d'Israël par ses propres dirigeants, gagnés aux objectifs du C.F.R. et du Nouvel Ordre Mondial. Shimon Peres a écrit : "A l'avenir, il n'y aura plus de frontières. Il n'y aura qu'un gouvernement mondial unique !"

Voilà l'objectif secret réel : créer au Moyen-Orient un grand bloc politique, qui rejoindra les autres grands blocs mondiaux (Union Européenne, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique, Asie, etc), sous l'égide d'un Gouvernement Mondial Unique aux ordres de Lucifer ! Rien n'arrêtera les Illuminati et leurs alliés, lointains disciples de Shabbatai Zevi !

Des connexions étonnantes.

Nicolas Sarkozy, nouveau chef de l'UMP au pouvoir en France, et candidat potentiel à la présidentielle de 2007, n'a jamais caché ses ambitions politiques. Toutefois, il est très discret sur ses origines familiales, qui peuvent avoir leur importance dans le contexte actuel.

Du côté paternel, Nicolas Sarkozy est allié à la vieille noblesse hongroise. Cela est assez connu. Toutefois, l'origine de la branche maternelle est moins connue. Son grand-père maternel, Benedict Mallah, Israélite, était né à Salonique, ville contrôlée à l'époque par l'Empire Ottoman. Il avait immigré en France au début du 20e siècle, et s'était "immédiatement" converti au Catholicisme. Selon Joseph Nahama, éminent historien, qui a écrit un livre sur "L'Histoire des Israélites de Salonique", la famille Mallah était originaire de Provence. Haïm Joseph Mallah, qui fut rabbin à Salonique, avait activement répandu les doctrines de Shabbatai Zevi en Ukraine et en Pologne. Il est décédé en 1720. Ce rabbin était membre des Donmeh de Thessaloniki (Salonique). Il appartenait à la secte des Karakash, groupe qui avait des relations avec Jacob Frank.

Cela signifie que M. Nicolas Sarkozy a des liens familiaux avec les Donmeh de Turquie. Nous ignorons s'il en a gardé les idées, nous espérons qu'il n'en est rien. Mais il s'agit d'un homme dont la carrière doit être suivie de très près.

Par ailleurs, voici un extrait de ce que nous avions publié dans notre article A195, "Billy Graham et les Illuminati" (article de Robert Howard et de Fritz Springmeier) :

"Il a existé dans le passé une secte satanique qui a exercé un puissant contrôle sur le peuple Juif. Le dirigeant de cette secte s'appelait Jacob Frank. C'est pour cette raison que ses adeptes ont été appelés les "Frankistes". Les théories de Freud, qui était obsédé par la sexualité, ont été influencées par les idées de Frank. Frank demandait à ses adeptes de se convertir faussement à d'autres religions, pour pratiquer le satanisme en cachette. L'un des livres écrits sur cette secte s'intitule "The Contemporary Faces of Satan" (Les visages contemporains de Satan). Son auteur s'appelle Ratobor-Ray M. Jurjevitch.

Quand la famille de Billy Graham est venue s'installer aux Etats-Unis, elle s'appelait Frank, et était apparentée à Jacob Frank. Par la suite, ils changèrent leur nom pour adopter celui de Graham, un nom écossais. Il faut savoir qu'au cours des 200 dernières années, deux groupes humains ont exercé dans le Nouvel Ordre Mondial une influence qui était bien supérieure à celle qu'ils auraient dû exercer, si l'on considère leur taille réelle. Ce sont les Ecossais, et les Juifs adeptes de la Cabale. Il est clair que tous les Ecossais et tous les Juifs ne sont pas impliqués dans le Nouvel Ordre Mondial ! Toutefois, plusieurs chercheurs ont découvert que l'héritage familial de Billy Graham venait d'une famille juive, la famille Frank. Fritz Springmeier avait déjà soupçonné que Billy Graham devait avoir une origine juive, en raison de tous les indices qu'il avait découverts. Par exemple, Billy Graham est très lié à beaucoup de dirigeants juifs, et à beaucoup de ministères juifs messianiques. Il leur répète constamment qu'ils sont le peuple élu de Dieu, un peuple "spécial". En privé, Billy Graham leur dit qu'ils n'ont pas besoin de se convertir à Christ, parce qu'ils font partie du peuple élu de Dieu. Springmeier a découvert cela "par hasard" en lisant des documents édités par la communauté juive.

Nous avons eu connaissance d'un rapport intitulé "Rapport C9 pour usage exclusivement interne". A la page 11 de ce rapport, on apprend que les filles de Billy Graham ont vécu en Israël, et que l'un de ses fils a combattu dans l'armée israélienne pendant la guerre des six jours. Gerald S. Strober, un auteur Juif, à la page 110 de son livre "American Jews Community in Crisis" (La communauté des Juifs américains en crise), rappelle que le Conseil National des Eglises, dans son congrès de Pittsburgh, en février 1973, n'avait pas pu empêcher le vote d'une résolution qui s'opposait à la conversion des Juifs. Le lendemain même, Billy Graham publia un communiqué affirmant que Dieu avait prévu une place spéciale pour les Juifs, et qu'il fallait rejeter tout effort d'évangélisation "coercitive" des Juifs. En privé, Billy Graham affirme qu'il est opposé à la conversion des Juifs à Christ. Le même Strober informe aussi ses lecteurs (page 111) que beaucoup de missions chrétiennes "d'évangélisation" des Juifs reçoivent leurs instructions de Billy Graham". En fait, ce que Strober voulait dire aux Juifs, c'est ceci : "Ne vous en faites pas, Billy Graham est avec nous. Il contrôle la plupart des organisations chrétiennes qui sont censées nous évangéliser". Les Juifs Messianiques sont d'ardents partisans de Billy Graham. Certains de ces groupes messianiques, après avoir vu leur nombre s'accroître, sont curieusement retournés au judaïsme. C'est ce qui s'est passé ici, dans notre ville de Portland, pour ne mentionner que cette ville. Nous pouvons à présent comprendre pourquoi les Juifs qui répondent à l'appel de Billy Graham, lors de ses croisades, ont toujours été dirigés par le personnel de la croisade vers des synagogues juives réformées".

Conclusion.

Toutes de ces informations nous permettent de dire ceci : nous ne devons pas juger selon les apparences, mais selon la vérité, même si elle est cachée ! L'apôtre Paul a écrit :

"Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors ; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement ; et la circoncision, c'est celle du cœur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu" (Romains 2 :28-29).

Nous savons que la meilleure tactique de notre ennemi, en temps de guerre, est de s'infiltrer dans nos rangs, pour nous faire croire qu'il travaille ardemment à notre salut, alors qu'il œuvre en cachette pour nous détruire ! Pour les satanistes, la meilleure tactique consiste donc à s'infiltrer inaperçus, partout où ils le peuvent. Comme nous sommes dans des temps d'apostasie et de compromis avec la Parole de Dieu, il est relativement facile à Satan et à ses partisans de s'infiltrer dans un monde corrompu par le péché, et dans une Eglise visible qui n'est plus fondée sur le roc.

Cette fausse Eglise donne la main au monde pour marcher avec lui là où il la mène, sans se douter que l'esprit qui anime ce monde prépare le règne de l'Antichrist et attirera les grands jugements divins finaux. Les émissaires de Satan ont déjà infiltré le Judaïsme, le Christianisme, l'Islam et toutes les grandes religions. Ils contrôlent la vie politique et diplomatique, les milieux des affaires, les forces armées…

Que reste-t-il aux Chrétiens fidèles dans ce monde qui court à sa perte ? Il leur reste un bien très précieux. Il leur reste l'essentiel ! Il leur reste le Seigneur Jésus-Christ, et Sa Parole bénie ! Si le Seigneur est pour nous, qui pourra être contre nous ? Si nous gardons Sa Parole, Lui-même nous gardera.

Voici ce que le Seigneur dit aussi aux Chrétiens de l'Eglise de Smyrne :

"Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises : Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort (Apoc. 2 :10-11).

Quelles que soient les manœuvres des faux Juifs, ils n'auront pas le dernier mot, pourvu que nous restions fidèles, jusqu'à la mort !

Jésus dit encore à l'Eglise de Philadelphie, l'Eglise fidèle :

"Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent ; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t'ai aimé. Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus ; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !" (Apoc. 3 :9-13).

Alléluia ! Viens bientôt, Seigneur Jésus !

Repost 0

Présentation

  • : Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • : Discipline, Français ordinaire désespéré ; NR décroissant.
  • Contact

Recherche