Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 18:45
  
 

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

 

« Najat doit accepter d’être là pour ça » : cette sortie de Ségolène Royal sur Najat Vallaud-Belkacem est très révélatrice du rapport malsain qu’entretient la gauche avec l’immigration.

Non seulement la gauche est favorable à une immigration massive, mais elle refuse de surcroît l’assimilation et souhaite que l’immigré reste à jamais l’immigré, à qui on ouvrira les portes d’une discrimination positive dotée de toutes les vertus. Si Najat avait été Claudine, forcément elle n’aurait pas pu réussir nous dit Ségolène Royal…

Cette vision des choses est profondément anti-républicaine.

Elle est l’inverse de ce qu’il faudrait faire : stopper l’immigration, prôner sur l’ensemble du territoire l’assimilation à la nation française et combattre la discrimination positive au bénéfice de la méritocratie.

Chacun doit pouvoir être convaincu qu’il réussit par son talent et son travail, et non grâce à ses origines.

Repost 0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 07:27
Repost 0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 07:21
  
 22 juillet 2012   http://www.frontnational.com/

Paul-Marie Couteaux est le Président de Souveraineté, Indépendance et Libertés et Membre du Rassemblement Bleu Marine

 

En déclarant que la rafle dite du Vel d’Hiv du 17 juillet 1942, fut « un crime commis en France par la France », le Président de la République contrevient à la vérité historique que pourtant il invoque : si ce crime fut commis sur la territoire national, comme tant d’autres le furent sous l’Occupation, et si la police parisienne était à la botte de l’Occupant, la responsabilité de ce crime n’est nullement imputable à la France. Aucune des autorités que reconnaissaient alors les Français, celle de Vichy pas plus que celle de Londres ne gouvernait la zone occupée. Faut-il rappeler que, odieux rouage de la folie criminelle que l’impérialisme allemand imposait alors à presque toute l’Europe, le général Oberg, commandant la place de Paris, avait ordonné à la police parisienne, dont les agents étaient arrêtés ou instantanément fusillés s’ils n’obéïssaient pas, la livraison de 25 000 juifs étrangers réfugiés en France mais que des policiers français ont, au péril de leur vie, supprimé des fichiers ou prévenu dans la nuit des milliers de familles juives, en sorte que la moitié de ce qu’exigeait l’Occupant furent arrêtés ? Faut-il rappeler que c’est la France qui accueillit le plus grand nombre de réfugiés de confession juive, et en France qu’en furent sauvés le plus grand nombre ?

M. Hollande ignore l’Histoire, à la différence de François Mitterrand et Charles de Gaulle qui la connaissaient assez pour avoir toujours refusé de commémorer des faits qui ne sont pas davantage de la responsabilité de la France défaite que ne le furent les atrocités commises par l’Occupant sur le sol national. A force de mensonges et de repentances controuvées, une part croissante de notre peuple s’accuse de crimes qui ne lui sont nullement imputables, érodant sa mémoire, par là sa fierté, par là sa volonté. Jusqu’où les grands prêtres de l’abandon national, oubliant l’héritage du Général de Gaulle, renouant avec les traditions politiques du radicalisme et du pacifisme qui furent responsables du désarmement de la République face au péril nazi, iront-ils pour dédouaner l’Allemagne des horreurs qu’elle a commises et en accabler la France ? Jusqu’où iront-ils pour désarmer la confiance des Français en la France, et les soumettre aux hégémonies nouvelles d’une construction européenne à direction allemande -et d’ailleurs de plus en plus équivoque ?

Repost 0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 08:16

Manifestation contre Alexandre Gabriac devant le conseil régional Rhône-Alpes le 12 Juillet 2012 par le collectif de vigilance 69 contre l'extrême droite. Alexandre Gabriac est venu à leur rencontre...

Repost 0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 11:01

http://www.frontnational.com/wp-content/uploads/userphoto/19.jpg

 

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National en charge de la stratégie et de la communication

Le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg semble largement dépassé dans le dossier PSA et les multiples drames de la désindustrialisation de la France.

Au-delà des lamentations et des remontrances médiatiques, il n’a pas été en mesure hier soir de dessiner la moindre piste concrète pour enrayer cette désindustrialisation et empêcher le saccage des emplois chez PSA.

Son discours sur le protectionnisme est déjà très loin, enterré sous les dogmes ultralibéraux et européistes qui guident toute l’action du gouvernement Hollande, dans la continuité des années Sarkozy. Souvenons-nous que lors du dernier G20 en juin, le président Hollande a pris l’engagement de lutter contre toute forme de protectionnisme.

Il faudrait pourtant d’urgence mettre en place les instruments capables de nous protéger de la concurrence internationale déloyale : droits de douane ciblés aux frontières et quotas d’importation. La réindustrialisation de la France passera par le protectionnisme et la liberté monétaire.

Dans le dossier PSA, l’Etat doit se libérer des contraintes absurdes de l’Union européenne et mettre en place un vrai plan de soutien de la filière automobile, ce qui pourra passer par son entrée au capital du constructeur français.

 

 

www.frontnational.com

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 21:11

"La raison de ces suppressions, c'est l'ultra libéralisme, c'est le refus idéologique de tout protectionnisme national, de toute maîtrise de nos frontières nationales" a indiqué Marine Le Pen, réagissant aux annonces de suppressions de postes chez PSA.

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 21:02
 
Florian Philippot, le jeune énarque qui a dirigé la stratégie de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, a été nommé vice-président du Front national jeudi, moins d'un an après son entrée dans le parti d'extrême droite, a annoncé le FN dans un communiqué.

 

Florian Philippot, le jeune énarque qui a dirigé la stratégie de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, a été nommé vice-président du Front national jeudi, moins d'un an après son entrée dans le parti d'extrême droite, a annoncé le FN dans un communiqué.

Florian Philippot, le jeune énarque qui a dirigé la stratégie de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, a été nommé vice-président du Front national jeudi, moins d'un an après son entrée dans le parti d'extrême droite, a annoncé le FN dans un communiqué.

Agé de 30 ans, M. Philippot a été nommé vice-président chargé de la stratégie et de la communication au cours d'un bureau politique jeudi, précise le FN.

Le parti, qui comptait jusque-là trois vice-présidents -- Louis Aliot, Marie-Christine Arnautu, Alain Jamet -- en a désormais cinq, puisque le délégué général du FN, Jean-François Jalkh, devient vice-président chargé des affaires juridiques et des élections.

Le poste de délégué général disparaît de l'organigramme du parti. Il avait été occupé par Bruno Mégret dans les années 90, avant d'être supprimé puis de revoir le jour début 2011, quand Marine Le Pen était devenue présidente du FN. Quant à Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen, il devient vice-président chargé de la formation et des manifestations, et non plus chargé du projet.

Par ailleurs, le FN a annoncé que son université d'été se tiendrait les 22 et 23 septembre à La Baule (Loire-Atlantique).

Inconnu il y a encore un an, Florian Philippot est un fidèle de la présidente du FN, qui l'avait nommé en octobre 2011 directeur stratégique de sa campagne présidentielle.

Diplômé d'HEC et de l'ENA, il était apparu pour la première fois devant les journalistes en avril 2011 pour défendre le projet économique de Marine Le Pen, mais sous une identité d'emprunt, car il était à l'époque fonctionnaire à l'Inspection générale de l'administration (IGA).

Au cours de la campagne présidentielle, il s'est imposé comme l'un des principaux porte-parole de Marine Le Pen, apparaissant de plus en plus dans les médias.

Si des cadres frontistes ne tarissent pas d'éloges sur sa "capacité de travail et de synthèse", le comparant à une "machine à arguments" qui a "réponse à tout", d'autres sont beaucoup plus critiques et fustigent son "égo" et ses "ambitions démesurées". Au cours de la campagne, les relations entre Florian Philippot et la vice-présidente chargée des affaires sociales, Marie-Christine Arnautu, se sont profondément dégradées.

Candidat aux législatives à Forbach, dans une circonscription (6e de Moselle), où Marine Le Pen était arrivée en tête à la présidentielle, il s'est qualifié au second tour aux dépens de l'UMP mais a été battu par le PS.

 

 

http://www.leparisien.fr/

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 21:02

 

Marion Maréchal Le Pen a déclaré avoir été « séduite (comme beaucoup je crois) par le personnage Sarkozy » avant d’ajouter « j’ai commencé à fréquenter certains milieux de jeunes UMP, je voulais en connaître plus, j’étais intriguée. Puis comme beaucoup de déçus du sarkozysme, j’ai réfléchi ».

Quant à Gilbert Collard il s’en prend à Jean-Marie Le Pen ainsi qu’aux crânes rasé du FN : « je ne comprends pas pourquoi Jean-Marie Le Pen a pu dire cela… Marine (Le Pen) ne mérite pas ce qualificatif. Elle est moins bourgeoise que (Jean-Luc) Mélenchon ». « tous ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu’ils avaient le crâne rasé et ont été écartés », « Les Yul Brynner du Front, c’est une excellente nouvelle qu’ils ne soient plus là. Marine (Le Pen) a très bien fait de faire en sorte que les crânes rasés ne soient plus là »

 

Source la et la

 

lu sur www.contre-info.com

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 07:13

Steven Bissuel, Matthias Dorleans, Alexandre Gabriac et Jonhatan C. ont été interpellés par le GIPN à la suite d’une occupation pacifique visant à dénoncer la répression dans les milieux nationalistes par le nouveau gouvernement socialiste.

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 12:01

 

 

La semaine dernière, Marine Le Pen poursuivait Caroline Fourest devant le Tribunal correctionnel de Paris pour diffamations et injures alors que Caroline Fourest a fait paraître il y a un an une « biographie » (non autorisée) de la présidente du Front national. Ce livre, médiocre, tissu de vieux ragots éculés et ringards, a évidemment été encensé lorsqu’il est sorti. Marine Le Pen y est ainsi, entre autres, accusée de racisme, d’antisémitisme primaire, de détourner des fonds publics, d’avoir insulté des policiers, etc.

Le plus significatif des deux audiences de dix heures chacune a été de toucher du doigt la complicité évidente entre d’une part Caroline Fourest et ses avocats (Mes Malka et Kiejman) et, d’autre part MM. Le Rachinel, Martinez (prévenus eux aussi) et Carl Lang, témoin. C’est pour cela que Me de Saint Just a pu indiquer que Caroline Fourest était une sorte de Jérôme Bourbon d’extrême gauche, Jérôme Bourbon responsable du journal des nostalgiques du Troisième Reich et des antisémites, Rivarol, ami de MM. Le Rachinel et Lang, diffamateur habituel de Marine Le Pen, poursuivi et condamné comme tel).

MM. Le Rachinel, Lang et Jean Claude Martinez sont venus à la barre exhaler leur animosité à l’égard de la Présidente du Front National. Quelle jalousie, quelle misogynie, comme on peut être satisfait de leurs départs et de leurs échecs retentissants qui les rend odieux et ignominieux.

Fernand Le Rachinel a même réussi à injurier Me de Saint Just. Les avocats Malka et Kiejman, eux, n’ont pas été en reste, ils ont fait montre de la même animosité que leurs clients et témoins. Ils ont indiqué au tribunal que la loi sur la diffamation et sur les injures ne devait en aucun cas profiter à Marine Le Pen, elle ne devrait pas avoir le droit de s’en servir…

Me Wallerand de Saint Just, l’avocat de Marine Le Pen, a pu, lui, plaider puissamment pendant deux heures, écouté religieusement par le Tribunal, démontrant le caractère diffamatoire des écrits, faisant valoir l’absence de toute preuve des imputations et de la moindre bonne foi compte tenu du défaut de toute enquête et de l’animosité, du ressentiment rabique manifestés par chacun.

Il reste à noter l’attitude très hostile du procureur et de la presse pour conclure que Marine a eu vraiment raison d’intenter ce procès.

 

http://www.nationspresse.info/

Repost 0

Présentation

  • : Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • : Discipline, Français ordinaire désespéré ; NR décroissant.
  • Contact

Recherche