Alain Soral et Maurice Dantec sont des ennemis jurés. Tous les deux ont des origines grenobloises, ont évolué dans un milieu profondément marxiste, ont fréquenté la mouvance punk, ont étudié dans le milieu artistique (beaux arts, littérature …) et sont devenus des écrivains reconnus partout en France. Tous deux sont vivement critiques envers la société contemporaine et fustigent la décadence européenne. Tous deux se définissent comme Catholiques. Tous deux ont soulevé des polémiques en ayant de brefs contacts, à peu de temps d’intervalle, avec le Bloc Identitaire.

Leur parcours idéologique, par contre, est sensiblement différent. Dantec est devenu néoconservateur, Soral est devenu national-révolutionnaire. Tous les deux incarnent la cassure type de plus en plus patente dans la mouvance nationale.

 

Le paradoxe de Dantec, c’est qu’il prétend apprécier l’Ancien Régime mais que son actuelle conception du monde représente à peu près tout l’inverse de celui-ci : libéralisme, atlantisme, démocratie, sionisme, … S’il critique incessamment l’islam, ce n’est pas pour une affaire religieuse, mais simplement parce qu’une grande partie médiatiquement visible des musulmans n’adhèrent pas à ses valeurs politiques néo-libérales …

Alain Soral, c’est tout l’inverse. Il aime à se prétendre d’emblée républicain, alors que ses valeurs sont pourtant en totale inadéquation avec la révolution bourgeoise qui a ensanglanté la France : anti-libéral, opposé au mode de vie consumériste, non-aligné sur la politique occidentale , … Gauche sociale et droite des valeurs, la définition type d’une société Chrétienne.

 

Il n’empêche qu’à choisir, nous préférons un “républicain” qui se bat pour nos valeurs qu’un pseudo-”réactionnaire” qui propose tout l’inverse d’une société traditionnelle.

 

Nous aimerions que le monde redevienne un peu à l’endroit, que chaque chose se retrouve à sa juste place. Il serait idéalement plus logique que Dantec et Soral intervertissent leurs opinions en matière historique. De même, il serait plus censé, à l’avenir, que la mouvance nationale se propalestinise totalement et que les néoconservateurs qui l’empestent se tirent à l’UMP (ordre naturel et conséquent des choses) …

Car parfois, cet oxymoron idéologique peut avoir des effets nuisibles. Comme celui de demander aux musulmans en France d’adhérer à nos “valeurs républicaines” (lesquelles ?) … Ou pire, celui de demander aux Gaulois d’oublier la “France 100% Chrétienne”. Ce furent les conclusions tirées de la conférence du 18 Avril à Bordeaux : “Musulman et patriote”, avec Alain Soral et l’imam Tareq Oubrou.

 

Nous n’ignorons pas que la proposition stratégique d’Alain Soral est le fruit d’une intention jugée bonne et probablement mûrement réfléchie, dans l’optique de construire la société de demain et de réparer quelques pannes systémiques. Aussi, nos critiques et nos réserves vis à vis de ce point de désaccord n’empêchent en rien notre admiration pour son travail et n’entraverons en rien notre volonté d’appeler à voter pour lui et son parti pour les prochaines élections de Juin.

 

Mais pourquoi demander aux musulmans d’adhérer à ce qui nous ronge et nous tue depuis plus de 200 ans ? Pourquoi leur demanderions-nous de s’intégrer à un modèle de société issus d’une révolution libérale et bourgeoise qui nous dégoute, cet idéal de société responsable de toutes les dernières grandes guerres modernes et de la situation actuelle ? Dernièrement, Kémi Seba, par exemple, en rappelant que la Révolution Française était en grande partie le fait de la franc-maçonnerie et que celle-ci était gardienne de la révolution, a eu des raisons tout à fait valables de ne pas transiger. Voila une personnalité politique et révolutionnaire on ne peut plus logique !

 

Un révolutionnaire ne transige pas avec le système, il le bousille de la tête aux pieds pour reconstruire un ordre nouveau.

 

La République a détruit la loi Transcendante pour faire passer n’importe quelle loi humaine, bonne ou folle, naturelle ou immonde, dans tous les domaines moraux ou économiques. A de rares exceptions, la haute finance apatride et vagabonde qui dirige les médias et inonde nos cerveaux de propagande à outrance aura toujours le dernier mot sur la démocratie … Tout cela est basé sur la notion de “liberté”. C’est justement ce fruit empoisonné qu’Eve a croqué quand Satan lui a dit : “Vous serez comme des dieux” … A présent, l’homme se veut libre de faire n’importe quoi et s’étonne que le monde croule autour de lui …

 

La France doit redevenir un pays Catholique à 100%. Abolition de la laïcité. Il n’y a pas de vraie France autrement, l’Histoire du pays est inhérente à la Sainte Religion.

 

Il ne fait aucun doute que les minorités musulmanes et orthodoxes préféreront vivre dans une France Catholique, dans un régime basé sur le Transcendant, plutôt que dans une France laïciste décadente où ils devront continuellement protéger leurs enfants de la violence de la rue et de la pornographie à la télévision.

On ne souhaite pas aux musulmans un “islam à la Française”. On leur souhaite de ne jamais s’intégrer, pas plus que nous. On souhaite que les vrais Français reprennent le contrôle de leur pays, reprennent leur économie en main, obligent les sionistes à dédommager les populations exploitées (notamment en Afrique), aident les immigrés abusés à repartir dignement chez eux … etc …

 

On ne peut pas contester non plus le fait qu’il y a aussi certaines villes françaises où on ne se sent plus vraiment en France … Il faudra faire la promotion au départ (avec dédommagement et diverses aides aux pays d’origine) à certaines populations étrangères. Certes, il y aura toujours des minorités (contingences historiques oblige), avec des droits et des devoirs envers la France de Toujours, comme ce sera le cas pour tous les citoyens. Toute une nouvelle politique devra être mis en œuvre dans l’optique d’éviter des tensions entre populations gauloises et les minorités. Les livres d’Histoire retiendront que l’immigration aura été un véritable scandale de la part du patronat sioniste pour faire baisser les salaires, monter le chômage et déraciner les peuples et les nations.

 

Il faudra également relancer une promotion de la Foi auprès des populations mécréantes (non-croyantes) en entretenant de bonnes relations avec l’Eglise Catholique, à l’instar de ce que font Medvedev et Poutine vis-à-vis de l’Eglise orthodoxe.

 

Pour conclure, revenons-en à la conférence … Au cours de celle-ci, une personne a fait part de son inquiétude de la construction à Bordeaux d’une grande mosquée. Pour le recteur de celle de Bordeaux, c’est “une nécessité si on ne veut pas voir n’importe quel islam être enseigné n’importe où par n’importe qui”. Non ! Musulmans, malgré nos désaccords en matière religieuse, nous préférons vous savoir obéir à des lois qui se rapprochent des 10 commandements de Dieu plutôt que celles de la république maçonnique française ! Pour un pays Catholique qui appliquerait la Tolérance Religieuse, il vaut mieux que vous enseignez votre religion comme vous le désirez plutôt que de servir les intérêts d’une minorité bourgeoise qui va à l’encontre des vôtres et des Français ! Tout ce que va apporter la construction d’une nouvelle grande mosquée, ce sont des tensions improductives avec la population françaises ! NON à l’intégration, OUI à la révolution traditionnelle !

 

Vive la France Anti-Sioniste et Catholique (F.A.S.C.) !!!

 

 

source: http://intransigeants.wordpress.com/