Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 14:14

 Marine Le Pen, avec 22,20% des voix dans le Nord-Pas-de-Calais, a fait mieux que Bruno Gollnisch (15,3% en Rhône-Alpes), son rival pour la présidence du FN.
Son bon score obtenu dimanche place Marine Le Pen en position de force face à Bruno Gollnisch.

Marine Le Pen et Bruno Gollnisch semblent au moins d'accord sur un point. Le redressement du Front national, qui s'est confirmé et amplifié au second tour des régionales, devrait permettre à la campagne interne pour la succession de Jean-Marie Le Pen de se dérouler dans un climat nouveau et moins tendu.

Le congrès chargé de départager les deux candidats déclarés devrait se dérouler fin 2010 ou début 2011. Âgé de 81 ans, Jean-Marie Le Pen, qui a fait sa première campagne électorale en 1955, rappelle volontiers qu'il «n'aime pas le mot “retraite”, au sens civil comme au sens militaire». Mais le score très élevé qu'il a obtenu dimanche en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) - 22,87% - répare à ses yeux l'affront subi lors de la présidentielle de 2007. Nicolas Sarkozy avait alors ravi à Jean-Marie Le Pen une partie de ses électeurs. Et le président du FN n'avait obtenu que 10,44% des voix.

Dimanche à lundi, la vice-présidente du FN semblait presque étonnée devant la netteté du redressement de son parti. «Il va falloir prendre le temps de regarder tout ça à la loupe», a-t-elle indiqué. «Donnée battue, vidée de sa substance et siphonnée par le parti sarkozyste, l'opposition nationale est de retour», s'est pour sa part réjoui Bruno ­Gollnisch.

Beaucoup de cadres du parti frontiste considèrent que le succès presque inespéré de Jean-Marie Le Pen en Paca lui permettra de passer la main plus aisément. Les mêmes craignaient en effet que le président du FN veuille mourir sur scène comme dans la chanson de Dalida. Mais l'ancien candidat à l'Élysée demeure ombrageux sur le chapitre de sa succession. Et Jean-Marie Le Pen se garde bien d'annoncer la date du Congrès. «J'espère qu'on me proposera de devenir président d'honneur», a-t-il indiqué avec coquetterie dimanche soir, tout en posant devant les photographes.

Marine Le Pen, pour sa part, aborde la course à la succession en position de force. La vice-présidente du FN a obtenu 22,20% dans le Nord - Pas-de-Calais, soit un score presque identique à celui de son père. Son rival, Bruno ­Gollnisch, a recueilli 15,23% en Rhône-Alpes, soit un score élevé mais moins spectaculaire que celui atteint par ­Marine Le Pen.

De surcroît, le FN a obtenu, dimanche, 500 000 voix de plus qu'au premier tour dans les douze régions où il avait pu se maintenir. Lors des régionales de 2004, le FN avait amélioré son score dans certains de ses fiefs au second tour mais avait reculé dans plusieurs autres. Or, dimanche dernier, la formation frontiste a progressé dans toutes les triangulaires qu'il a provoquées et a obtenu 17,81% en moyenne, soit trois points de plus qu'au premier tour. Pour la première fois, le Front national a trouvé des réserves de voix lors d'un scrutin à deux tours. Ce succès conforte Marine Le Pen, qui a joué un rôle déterminant dans la campagne de son parti. Quant à Bruno Gollnisch, il possède un atout : sa grande popularité parmi les cadres et les militants.

 

 

Par Guillaume Perrault (le figaro)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • : Discipline, Français ordinaire désespéré ; NR décroissant.
  • Contact

Recherche