Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 18:14

J’ai accepté une invitation pour une conférence le 4 mai 2014 à Bruxelles, avec des personnalités bien connues de la “Dissidence” : Dieudonné, Alain Soral, Salim Laïbi, Joe Lecorbeau, Kémi Seba, Jacob Cohen, Marion Sigaut, etc. Mais il y aura aussi des personnalités plus proches de notre famille politique, comme Pierre Hillard et Johan Livernette. Comme j’ai déjà rencontré personnellement la plupart d’entre eux, je ne me sentirai assurément pas comme un canard tout noir au milieu d’oies blanches.

Toutefois, il s’agit de bien garder à l’esprit que le projet politique porté par ce courant de pensée qu’est la “Dissidence” n’est pas le nôtre. Pour faire court : l’association d’Alain Soral, Égalité-Réconciliation, valide la présence massive des Afro-maghrébins dans la société française, alors que nous considérons que leur masse est aujourd’hui très largement suffisante pour engloutir, à terme, ce qu’il reste du peuple français. Pour nous, ce n’est pas acceptable. Nous pensons donc, au contraire, qu’il faut tout mettre en œuvre pour encourager le maximum d’immigrés afro-maghrébins à rentrer chez eux et à développer leur pays.

Mais ce qui nous rapproche d’Égalité-Réconciliation est au moins aussi fort que ce qui nous sépare, à savoir, la conscience très claire qu’un “Empire” mondial est en train de se constituer sur les décombres du monde traditionnel. L’ennemi cosmopolite, qui tient entre ses mains les banques et le système médiatique, a un objectif : supprimer les frontières, détruire les nations, dissoudre les identités, afin d’unifier la terre et d’établir un gouvernement mondial, qui est selon eux la condition nécessaire pour assurer la paix dans le monde.

Mais attention, ce ne sera pas n’importe quelle “paix” (shalom). Celle-ci devra être absolue, universelle et définitive. C’est alors que leur messie arrivera, pensent-ils. Il n’y aura plus de conflits entre les classes sociales ; il n’y aura plus de conflits entre les nations ; il n’y aura plus de conflits entre les sexes. En fait, il n’y aura plus rien pour susciter des tensions entre les hommes sur cette terre : plus de classes sociales, plus de religion, plus de races, plus de nations, plus de différence entre les hommes et les femmes. Vous l’avez compris : il s’agit de tout détruire (solve et coagula). Ce fanatisme égalitaire représente le fond du judaïsme politique, comme nous l’avons largement démontré dans nos livres.

On comprend maintenant pourquoi les membres de cette secte ont représenté la quasi-totalité des doctrinaires marxistes, qui envisageaient autrefois la prise de pouvoir par le prolétariat de chaque pays afin de liquider les élites nationales et de créer ensuite un monde unifié sans classes sociales. Ce sont exactement les mêmes qui nous invitent aujourd’hui à oublier nos traditions et nos identités pour nous fondre dans une humanité sans frontières. Et, si l’on regarde bien, ce sont aussi les mêmes qui sont les partisans les plus acharnés de l’ambiguïté sexuelle, de l’indifférenciation sexuelle, allant jusqu’à envisager très sérieusement la gestation pour les hommes. Cette secte de fanatiques représente le mal absolu sur cette terre.

Tous les pays doivent selon eux être soumis à leur pouvoir avant la grande fusion totalitaire. C’est la raison pour laquelle ils ne cessent, depuis des lustres, de fomenter des guerres contre les pays qu’ils jugent récalcitrants. Ces salopards ont ainsi poussé les Occidentaux dans une guerre contre l’Irak en 1991, contre l’Afghanistan en 2001, de nouveau contre l’Irak en 2003, puis contre la Libye en 2011. Et la Syrie de Bachar el Assad y serait passée en 2013 si le président russe Vladimir Poutine n’avait pas tapé du poing sur la table. Déjà, en 2006, les Kouchner, Finkielkraut, Lévy et compagnie voulaient nous envoyer dans une guerre contre l’Iran. Bien entendu, il ne s’agit pas, selon eux, de défendre l’État d’Israël qui leur est si cher, mais de défendre “l’humanité”. Il faut apprendre à lire ces salopards, au risque de mourir idiot.

Voilà pourquoi c’est avec joie que j’accepte l’invitation de la “Dissidence” à Bruxelles, organisée par le député Laurent Louis et Abdesselam Laghmich, qui sera tête de la liste “Debout les Belges” aux élections européennes. Ce n’est pas un ralliement à l’Europe multiculturelle, mais une solidarité naturelle avec des gens qui ont compris le fonctionnement du mondialisme et qui s’y opposent frontalement, comme personne n’avait jamais osé le faire jusqu’à présent.

Pour les esprits chagrins qui y verraient une dérive idéologique, je rappelle qu’en 2006, j’avais été le premier à soutenir Kémi Seba à ses procès. Et depuis 2006, je ne crois pas m’être rallié à l’idée d’une France africaine. Je suis aussi allé en Iran en février 2013, et je ne me suis pas converti pour autant à l’islam. Bref, je ne m’interdis pas de parler courtoisement et amicalement avec des Noirs et des Arabes à partir du moment où ceux-ci respectent mon identité, mes valeurs et mon combat de libération nationale ; d’autant que ces derniers, sensible à notre cause, ne représentent guère qu’une toute petite partie de la masse installée sur notre sol.

Il y a en revanche des gens, dans le milieu “d’extrême droite”, avec qui nous ne pourrons visiblement jamais nous entendre. Le site Fdesouche, par exemple, qui est l’un des principaux sites de la droite islamophobe, nous boycotte méticuleusement et implacablement depuis des années. Notre nom y est systématiquement censuré, et tout débat sur la question mondialiste est immédiatement évacué des commentaires. Pierre Sautarel nous a même signifié hier qu’il fallait que nous cessions au plus vite d’utiliser sur twitter le “hashtag fdesouche“, pour ne pas débaucher ses quelques lecteurs qui feraient preuve d’un peu de curiosité intellectuelle.

Le site Fdesouche a longtemps eu pour modérateur un certain Thomas Ferrier (ce qui est peut-être toujours le cas). Ce Thomas Ferrier utilise le pseudo de “Thomas Stahler” pour écrire ses articles, et d’innombrables autres pseudos pour ses commentaires sur les forums. On le voit apparaître sur Fdesouche en tant qu’ “eurosozialist”. Dans son commentaire 176 du 24 avril 2010, il écrit ingénument : “Et pourtant je suis sans doute le posteur le plus pro-J sur FDS !” “Pro-J” signifiant pro-juif, pro-israélien. Et voici son commentaire 235: “Perso, systématiquement, je nettoie tout judéophobe et je le bannis immédiatement.” Il faut lire quelques textes de ce Thomas Ferrier pour comprendre que nous avons affaire à un sacré phénomène de foire : il exècre le christianisme, paraît vouer une certain admiration pour Adolf Hitler, exalte le fascisme et l’unification européenne et se prétend défenseur de la race blanche. On nous affirme par ailleurs que d’autres modérateurs de fdesouche seraient aussi de “véritables nazis”. Fort bien ! Simplement, il faudrait nous expliquer comment on peut être “nazi” en léchant le cul des juifs d’une manière aussi indécente!

Car, je suis désolé de le dire, mais quand on voit le mal que nous ont fait les juifs, rester neutre, c’est être un peu complice. Nous avons montré dans nos livres que la quasi-totalité des films faisant l’apologie de l’ouverture des frontières, de la tolérance et du métissage sont des films réalisés par des cinéastes juifs ; Fdesouche n’en parle jamais. Et ce n’est qu’une toute petite partie du problème. En revanche, dès que le philosophe Alain Finkielkraut ouvre la bouche, Fdesouche relaie immédiatement l’information (deux fois par semaine depuis dix ans !).

Si Finkielkraut et quelques autres de ses congénères défendent aujourd’hui les “Blancs”, c’est qu’ils se sont aperçus, depuis 2001 environ, que la principale menace, pour eux, ne venait plus de “l’extrême droite, mais de ces immigrés afro-musulmans qu’ils ont pourtant tellement contribué à faire entrer sur notre territoire. Finkielkraut, contre qui nous n’avons cessé de mettre les patriotes en garde, s’est finalement révélé en janvier 2014 à la faveur de l’affaire Dieudonné. Chacun a alors pu se rendre compte qu’il était resté juif en son for intérieur, et que sa principale préoccupation, finalement, restait son cher État d’Israël et la lutte contre l’antisémitisme. Mais Fdesouche continue de l’idolâtrer. On a récemment rencontré un ancien camarade dans la rue : un grand lecteur de Fdesouche, qui était convaincu que l’État d’Israël était le poste avancé de l’Europe au Proche-Orient ! Du beau travail d’abrutissement, en vérité!

Que les Identitaires et les Fdesouche aient décidé de ne jamais parler de cette question cruciale, cela peut se comprendre, si on se lance sur le terrain électoral : il faut racler le plus bas possible pour emporter la conviction des petites-gens peu instruits qui forment une grande partie de la population. Nous ne disons pas non plus que Fdesouche n’a pas son utilité dans le combat que nous menons tous pour la préservation de notre identité ; nous prétendons simplement que ce site, à lui seul, ne permet pas à un jeune militant de comprendre le monde tel qu’il est et ne lui fournit pas les armes intellectuelles qui pourraient lui permettre de convaincre des gens cultivés et bien insérés dans la société. À plus ou moins long terme, la fréquentation de Fdesouche rétrécit l’âme, durcit l’esprit et assèche la créativité. La comparaison avec le travail de Soral et l’équipe d’Égalité-Réconciliation – quoi qu’on pense de son contenu politique – est ici éclairante : Égalité-Réconciliation a permis de révéler en quelques années une floraison de talents : des chanteurs, des humoristes, des dessinateurs à foison ; là ou Fdesouche est resté parfaitement stérile.

Et en ce qui nous concerne, nous pensons qu’il est impossible de gagner la guerre contre l’ennemi cosmopolite si l’on n’entretient pas l’esprit, l’intelligence et le talent créatif. La guerre est aussi psychologique : quand on prend l’habitude de baisser les yeux devant son maître et qu’on ne prononce jamais le nom du tyran, on finit vite par devenir un esclave. Sur ce sujet, nous ne saurions trop vous conseiller de lire la troisième partie de notre Guerre eschatologique. Parce qu’il faut lire les livres, et ne pas se contenter des articles glanés ici et là sur internet. C’est le seul moyen d’acquérir une véritable culture et de fortifier votre esprit. Si les juifs ont l’esprit souvent plus souple et ingénieux que celui des goys, c’est parce qu’ils lisent beaucoup. C’est l’esprit juif qu’il faut combattre ; c’est l’esprit juif que je combats ; c’est par l’esprit que nous gagnerons, avec l’aide de Dieu ! Hervé Ryssen, 17 avril 2014.

Mon Camp - Hervé Ryssen 2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • Le petit blog rouge-brun de Discipline.
  • : Discipline, Français ordinaire désespéré ; NR décroissant.
  • Contact

Recherche